M’jid El Guerrab placé en garde à vue (source policière)

Le député de La République en marche a été placé en garde à vue ce vendredi, affirme l’AFP. Une enquête pour « violences aggravées » a été ouverte par le Parquet de Paris.

Rappelons que le député d’Emmanuel Macron a donné des coups de casque à Boris Faure, un responsable socialiste. Un proche de M’Jid El Guerrab a expliqué que « Boris Faure lui a empoigné par le bras, l’a traité d’imposteur, de communautariste de merde, de sale Arabe. M’Jid s’est défendu avec son casque, c’est tout. C’est une réaction instinctive ».
Sur Facebook, M’Jid El Guerrab a expliqué que « Boris Faure avait vraisemblablement, la volonté d’en découdre. Il m’a agressé verbalement et physiquement en me tordant le poignet devant témoin. Je n’ai pas réagi à ses menaces et ses insultes, avant qu’il ne pose la main sur moi. Je l’ai sommé trois fois de me lâcher le poignet mais il serrait de plus en plus fort ce qui m’a fait peur et m’a fait réagir violemment pour qu’il évite de me briser le poignet. Je me suis légitimement senti agressé physiquement et je me suis défendu ».

Faure a dû être « opéré en urgence ». Le premier secrétaire de la fédération PS des Français de l’étranger est en « soins intensifs » après l’agression.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Après la décision de l’UE, le député M’jid El Guerrab défend le Maroc

"Ça suffit ! Le Maroc, l’Algérie et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest gèrent bien mieux la situation sanitaire que nombre de pays européens !", a déclaré le député.