Mission française : le bac annulé, quid des frais de scolarité ?

Par Mostafa Bentak
À l’image de ce qui est appliqué en France, les associations de parents d’élèves veulent que l’examen soit remplacé par le contrôle continu et l’examen des dossiers. Les choses se compliquent aussi au niveau des frais de scolarité, en cette situation de précarité économique.
De quel traitement les écoles de la mission française au Maroc vont-elles hériter concernant les examens du baccalauréat? Les parents d’élèves sont dans l’expectative alors qu’en France, les décisions du ministre de l’Éducation sont claires à ce propos. Jean-Michel Blanquer a pris la décision d’annuler les épreuves du bac en se contentant uniquement du contrôle continu. Selon le ministre français, seul l’oral de français est maintenu pour les élèves de première. Les élèves de BEP, CAP et BTS seront également évalués par le biais du contrôle continu. Et d’ajouter que des jurys d’harmonisation étudieront tous les dossiers. Ainsi, comme c’est de coutume, les élèves ayant obtenu entre 8 et 10/20 auront droit à un oral de rattrapage début juillet. Par ailleurs, une session sera ouverte en septembre pour les candidats libres, est-il indiqué.
Quid des élèves poursuivant leurs études dans les écoles de la mission française au Maroc? Dans une lettre adressée à Jean-Michel Blanquer, M’jid El Guerrab, député de la 9e circonscription des Français établis hors de France au Maghreb et en Afrique de l’Ouest, a mis l’accent sur……
………………………..
LIRE LA SUITE GRATUITEMENT DANS LE DERNIER NUMERO DE LES INSPIRATIONS ECO

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: les revendications des parents d’élèves du réseau d’enseignement français

Les parents et tuteurs d'élèves fréquentant des établissements scolaires du réseau d'enseignement français (dits"Mission française") se manifestent