Ministre PJDiste accusé de viol: qu’en est-il vraiment?

L’affaire fait les choux gras de la presse arabophone. L’une des plaignantes dans l’affaire Bouachrine aurait affirmé avoir été violée par un ministre PJDiste du gouvernement El Othmani.

Face à ces rumeurs, les présumées victimes de Bouachrine, qui ont été entendues par les services de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), ont refusé de s’exprimer sur le sujet. C’est le cas de Amal Houari. Contactée par nos soins, la jeune femme s’est contentée de qualifier de “dangereuses” les informations relayées par les médias.

Par ailleurs, dans une déclaration à Le Site info, Khouloud Jabri, une autre présumée victime de Bouachrine, dit ne pas être concernée par cette affaire et nie catégoriquement avoir été victime d’une quelconque agression sexuelle de la part d’un ministre du PJD.

K.Z.

  • Momo

    ce n’est pas une nouveauté…. ni un scoop ! ces islamistes sont les plus virulents: regardez de par le monde comment ils respectent leur femme en premier…leurS femmes…. de vrais refoulés sexuels !!!!

Suggestions d’articles

Maroc: un syndicaliste s’en prend au gouvernement

Le secrétaire national de la Fédération nationale de l'enseignement (FNE) accuse ouvertement le gouvernement El Othmani de ne point assumer les responsabilités qui sont les siennes.