Le ministère de l’intérieur fustige le projet islamiste du Khalifat

Le pouvoir ne peut rester les bras croisés devant la propagation de théories qui s’opposent à tout ce que le Maroc entreprend dans le sens de l’édification d’un Etat moderne et démocratique.

Après l’arrestation des membres du dernier réseau de terroristes composé exclusivement de femmes, le ministère de l’intérieur a publié un communiqué qui diffère de ceux, qu’il a l’habitude de diffuser en se contentant d’informer l’opinion publique. Cette fois-ci, le communiqué apporte une touche analytique en dénonçant les mouvements islamistes qui ont constitué le terreau dont sont issus la plupart de ces éléments subversifs.

Le ton du ministère de l’intérieur est monté d’un cran, au vu de la multitude d’arrestations de terroristes et de démantèlement de leurs cellules, ce qui démontre le degré d’encadrement dont ils ont bénéficié initialement au sein de ces organisations, « dont le rêve est d’instaurer le Khalifat qui constitue la pierre angulaire des théories de plusieurs organisations islamistes, de prédication politique et jihadiste », ajoute le communiqué.

Or, tout le monde sait que ces organisations, à l’instar d’Al Adl Wal Ihsane, Attawhid wal Islah, dont est issu le PJD, prônent le Khalifat dans leurs documents officiels et dans leurs cercles de débat. Le communiqué vient s’opposer à cette tendance en spécifiant que « le Maroc n’accepte pas le projet du Khalifat, puisqu’il est en contradiction avec les principes de l’Etat-Nation ».

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page