Meurtre de Kénitra: de nouvelles révélations fracassantes

Une semaine après le crime qui a secoué Kénitra et dans lequel un jeune homme a été torturé, ligoté et jeté dans un puits lors de la soirée du nouvel, la mère de la victime a révélé de nouveaux éléments.

«Mon fils a été lourdement maltraité par ces trois criminels. Ils lui ont fait subir différents supplices avant de le ligoter et de le jeter dans un puits», a-t-elle confié à Le Site info. Et d’ajouter : «Pendant que je cherchais mon fils, disparu depuis la soirée du nouvel an, la mère de l’un des coupables tentait de me rassurer en me disant qu’il s’est rendu en Europe. Tout cela pour masquer le crime», a-t-elle regretté.

En parallèle, la mère a souligné que l’un des mis en cause est un grand ami de son fils, affirmant que ce dernier lui donnait de l’argent, des vêtements et tout ce dont il avait besoin. «Je ne crois toujours pas que mon fils est mort de la sorte. Les malfaiteurs se sont inspirés des films pour le tuer. Je suis anéantie après ce drame», a-t-elle déploré.

Rappelons que trois criminels, dans la soirée du réveillon, ont agressé et ligoté le jeune homme âgé de 25 ans avant de le jeter dans un puits au Douar Oulad Ziyane, à quelques kilomètres de Kénitra. Quatre jours après la disparition de la victime, sa famille, en panique, a alerté les autorités qui ont entamé les opérations de recherches pour la retrouver.

Dans une déclaration à Le Site info, le frère du défunt a assuré que le jeune homme est sorti avec ses amis pour célébrer le nouvel an et n’est pas rentré depuis, plongeant la famille dans le désarroi. Les autorités, selon lui, se sont rendues à tous les lieux que la victime fréquentait, en vain. «On ne pouvait pas imaginer que mon frère était dans le puits situé à quelques mètres seulement de notre maison», a confié le frère.

Et d’ajouter : «Les criminels, pour déjouer les autorités, ont ressorti le corps du puits, l’ont déshabillé et jeté à côté d’un lac. Les vêtements de mon frère, tâchés de sang, ont été lavés par la mère de l’un des coupables afin de masquer le crime». Le corps portant des marques de violence a finalement été retrouvé après des heures de recherches et les mis en cause ont été interpellés.

N.M.

 

Suggestions d’articles

Agenda chargé pour Nasser Bourita à Beyrouth

Le ministre des Affaires étrangères est au Liban.