Mesures fiscales: les cafetiers et les restaurateurs menacent de fermer

Les propriétaires des cafés et des restaurants ont demandé au ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, l’organisation d’une réunion urgente, dans le but de discuter et de débattre des dysfonctionnements que vit le secteur.

De même que les concernés se sont interrogés concernant le rôle exact des Chambres de commerce, d’industrie et de services, puisque des mesures fiscales ont été adoptées, stipulant l’augmentation, d’une façon « exponentielle », des montants des taxes et impôts dont ils devront s’acquitter, sans que l’on n’ait demandé leur avis à ce sujet.

Ce qui incite à se demander quelle est l’utilité de l’existence des Chambres précitées, selon eux. Aussi, les cafetiers et restaurateurs de la capitale menacent-ils de fermer boutique, en protestation contre la décision fiscale prise par la maire de Rabat, Asmaa Rhlalou. Dans le même sillage, Noureddine El Harrak, président de l’Association nationale des propriétaires des cafés et des restaurants du Maroc, avait précédemment annoncé que cette dernière allait adresser des correspondances au chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, au ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, ainsi qu’au ministre de l’Intérieur, Adelouafi Laftit, dans le but de l’organisation d’une réunion commune qui discutera de la décision fiscale imposée aux concernés.

De son côté, l’Organisation démocratique des cafés, restaurants, hôtels et sites touristiques, affiliée à la Confédération démocratique du travail(CDT), avait aussi demandé au chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, d’organiser une réunion avec tous les professionnels, dans l’objectif de trouver des solutions justes et équitables aux problèmes dont souffre le secteur.
L.A.

La photo d’Achraf Hakimi avec sa mère fait réagir la FIFA






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page