Les menaces du Polisario examinées par le comité militaire de l’ONU

Le comité militaire du conseil de sécurité de l’ONU, se réunit vendredi à New York pour examiner la situation au Sahara marocain. Cette réunion d’urgence fait suite aux nouvelles menaces proférées par Brahim Ghali du polisario de déployer 25 mille combattants le long de la frontière maroco-mauritanienne, notamment dans la zone d’El Guergarat. Ceci alors que le Maroc renforce dans cette zone, ses positions de défense.

Ces menaces sont prises très au sérieux par les experts onusiens, surtout que cette escalade, jusqu’ici verbale, intervient quelques jours après le retour du Maroc à l’Union africaine.

Devant cette nouvelle situation, et s’appuyant sur la charte constitutive de l’UA, le polisario estime que le Maroc devrait reconnaître la fantomatique république sahraouie, selon le principe de l’intangibilité des frontières héritées du colonialisme.

Or, cette clause ne s’applique pas au cas du Maroc, qui avait récupéré auparavant Tarfaya en 1958 et Sidi Ifni en 1969, avant de libérer le Sahara en 1975, grâce à la glorieuse marche verte. En outre, d’autres parties du territoire, notamment Sebta, Melillia et les iles Jaffarines sont toujours sous occupation espagnole.

A rappeler que le Maroc et l’Ethiopie, sont les deux seuls pays en Afrique, qui ont émis des réserves sur le principe de l’intangibilité des frontières héritées du colonialisme.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page