Menaces contre les touristes belges: une marche en short aura lieu à Ain Diab

« Yes we short » est une initiative pour dire non “aux propagateurs de la haine”, lancée par plusieurs jeunes internautes marocains . Et ce, après des réactions obscurantistes d’un enseignant de Ksar El Kébir et celle d’un député PJDiste contre des bénévoles belges, venues participer à la réfection d’une route aux environs de Taroudant, vêtues de shorts, de t-shirts et de débardeurs.

Ces jeunes internautes comptent organiser une marche en short à Aid Diab pour exprimer leur solidarité avec les volontaires belges. « Pour envoyer un message aux obscurantistes qui veulent nous imposer la pensée extrême et détruire l’image de notre pays, nous allons nous réunir toutes et tous en shorts à la Corniche de Ain Diab le samedi 10 août pour marcher et faire du plogging », annoncent les responsables de l’événement « Yes We Short« .

Et d’ajouter: « Afin de remercier les volontaires belges, nous invitons tous les membres disposant d’une carte internationale à envoyer un bouquet de fleurs avec un mot de remerciements à l’adresse de l’association belge  »BOUWORDE VZW » JP Minckelersstraat 78 3000 Leuven ».

Rappelons que le député PJDiste Ali El Asri a violemment critiqué les touristes belges, qui se sont rendues à Taroudant, à cause de leurs tenues vestimentaires. Les bénévoles, qui se sont occupées du réaménagement d’une route pour désenclaver un village étaient vêtues de shorts et de tee-shirts, ce qui a déplu au politicien.

«Depuis quand les Européens travaillent-ils en tenues de plage sur les chantiers ? Tout le monde sait qu’ils sont exigeants en matière de sécurité. Personne ne peut accéder à un chantier de construction sans se couvrir et mettre un casque et des gants», s’est insurgé Ali El Asri.

Plus grave encore, la Brigade nationale de la police judiciaire, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, a arrêté lundi soir l’instituteur.

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le mis en cause (26 ans) a été interpellé dans la ville de Ksar El Kébir après avoir publié un post sur Facebook dans lequel il faisait l’apologie du terrorisme et incitait à des actes criminels dangereux à l’encontre des touristes belges faisant du bénévolat.

Plusieurs acteurs marocains ont ensuite lancé un appel: “S(h)ortons-les ces propagateurs de haine, ne leur donnons plus d’audience, montrons-leur que le Maroc, c’est nous et que nous sommes la solution !”, lit-on dans cet appel signé jusqu’à présent par une cinquantaine de personnalités et d’acteurs marocains de tous bords (journalistes, universitaires, acteurs associatifs, écrivains, artistes, cinéastes …).

A.K.A.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page