Meknès: le jeune Ayoub Mahfoud remis en liberté

Le jeune Ayoub Mahfoud sera poursuivi en état de liberté. En effet, la Cour d’appel de Meknès a décidé, ce jeudi après-midi, d’accorder la liberté provisoire au lycéen de 18 ans, condamné à trois ans de prison ferme assortis d’une amende de 5000 DH par le tribunal de première instance de la ville.

Poursuivi notamment pour « outrage à la personne du roi », le jeune homme avait été condamné après avoir relayé les paroles de la chanson « 3acha cha3b » (Vive le peuple) sur Facebook. Son procès en appel débutera le 20 janvier courant.

Sur un autre registre, la Cour d’appel de Laâyoune a réduit, ce jeudi, la peine prononcée en première instance à l’encontre du jeune rappeur Hamza, alias “Stalin”. Sa peine a ainsi été réduite de quatre ans à huit mois de prison ferme.

Le jeune homme de 17 ans, élève de deuxième année Bac et originaire d’Al Marsa (province de Laâyoune), avait été arrêté et poursuivi pour “offense aux institutions constitutionnelles”. Ceci après avoir diffusé sur YouTube un morceau de rap intitulé “Fhamna” (On a compris). Le tribunal de première instance de Laâyoune l’avait condamné à quatre ans de prison ferme.

M.F.

Articles similaires

Suggestions d’articles