Meknès: deux frères risquent (très) gros

La brigade nationale de la police judiciaire a procédé, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’arrestation le 18 septembre courant à Meknès, de deux frères pour leur implication présumée dans le transfert illégal de fonds à des combattants marocains sur la scène syro-irakienne, a indiqué ce samedi la DGSN dans un communiqué.

L’enquête en cours a montré que les deux suspects ont ouvert des comptes bancaires pour recevoir des fonds et les transférer à des combattants, dans ce foyer de tension, après les avoir changé en monnaies virtuelles via des intermédiaires contre des commissions, a précisé la DGSN, soulignant que cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts continus déployés par les services de sécurité en matière de suivi des fonds suspects et de tarissement des sources de financement du terrorisme.

Il ressort des investigations que, l’une des personnes arrêtées était en contact avec un citoyen irakien, qui avait été arrêté à Casablanca en date du 6 février dernier par la Brigade nationale de la police judiciaire, avant d’être placé en détention préventive pour son implication dans les mêmes activités financières suspectes.

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l’enquête, qui se poursuit sous la supervision du parquet compétent, avant de les déférer devant la justice.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

La DGSN recrutera des milliers de nouveaux éléments

La Direction générale de la sûreté nationale vient d'annoncer l'organisation d'un concours pour le recrutement de 7708 éléments de la police nationale, tous grades confondus