Meknès: 26 collégiennes victimes d’intoxication alimentaire

Les intoxications alimentaires au sein des réfectoires de nos établissements scolaires se suivent et se ressemblent, avec de la nourriture périmée et des symptômes divers, allant du plus bénin au plus dramatique pour la santé de nos élèves internes. Seuls les internats et les villes changent!

Le dernier en date (sera-t-il vraiment le dernier?) est rapporté par le site Hespress et a eu lieu au Collège Lalla Amina, à Meknès. Après le dîner, les jeunes filles internes ont été prises de nausées, de coliques et ont eu de fortes diarrhées. Transférées à l’hôpital Mohammed V de la ville, trois parmi elles ont été gardées sous surveillance médicale.

Selon le président de l’Association des parents et des tuteurs de l’établissement, Abdelhak Doghri, ce sont vingt-six-élèves qui ont été intoxiquées. Dans sa déclaration au site, il déplore que ni la direction du collège ni le traiteur n’aient daigné répondre à ses coups de téléphone. Nausées, vomissements et diarrhées ont fait passer une nuit aussi blanche que douloureuses aux jeunes filles. Pire, l »ambulance n’a été appelée que le lendemain matin!

Et d’ajouter que les responsables de l’internat n’ont même pas pris lapeine de contacter l’Association des parents pour la mettre au courant. Les autorités de Meknès et des représentants de l’Académie régionale se sont rendus aux urgences pour voir les collégiennes hospitalisées et rédiger un rapport sur cette affaire d’intoxication alimentaire.

D’autre part, une délégation de la Préfecture de la ville, composée de dix personnes, s’est déplacée au collège Lalla Amina, dimanche après-midi, afin d’en savoir davantage sur cette intoxication et également pour une analyse des aliments servis et pour un contrôle des ustensiles de cuisine utilisés.

L.A

Articles similaires

Suggestions d’articles

Expert en virologie: à quoi faut-il s’attendre après Aid Al Mawlid

Le directeur du laboratoire de virologie, à l’Université Hassan II de Casablanca, a mis en garde concernant les bilans des contaminations.