Médi1TV: après une bourde sur le Sahara, le syndicat tacle la chaîne

Le bureau syndical de Médi1 TV n’a pas tardé réagir à la décision de la chaîne de suspendre les fonctions du rédacteur en chef du JT de la matinée suite à une bourde lors d’un reportage sur le Sahara.

Dans un communiqué, il a exprimé son soutien au journaliste, connu pour «son engagement professionnel, ses compétences et son dévouement». Le syndicat a d’ailleurs profité de cet événement pour pointer du doigt les failles de la chaîne. «Cette erreur est due au manque de ressources humaines et aux conditions de travail loin d’être professionnelles qui étaient derrière une série de démissions au sein de la chaîne», peut-on lire dans le communiqué.

Le scandale a éclaté dans la matinée du 16 avril lorsque l’extrait d’une interview de David Pollock, le célèbre chercheur américain du Washington Institute for Near East Policy a été diffusé pendant le JT de 9h30. Ce dernier, qui analysait les dernières actualités de la cause nationale, avait affirmé que «les infiltrations du polisario dans la zone tampon étaient une provocation flagrante».

Dans le sous-titrage de la déclaration du politologue, la chaîne a eu le malheur de mettre «Maroc» à la place de «polisario», créant un véritable tollé au sein de sa direction.

N.M.

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page