Médecins en grève: le Maroc sans hôpitaux pendant 48h?

Les médecins du secteur public comptent organiser des sit-in, aux niveaux régional et provincial, mercredi 4 novembre. Ces mouvements protestataires coïncident avec l’organisation d’une grève nationale de 48 heures, prévue mercredi et jeudi prochains.

Ainsi, le président du Syndicat indépendant des médecins du secteur public a révélé à Le Site Info que les cadres sanitaires vont tenir des sit-in sur la voie publique, ce mercredi, à Casablanca, Tanger, Rabat, ainsi que dans d’autres villes du Royaume. Et ce, en protestation à l’encontre de la situation désastreuse où patauge le secteur de la santé, depuis de nombreuses années.

El Montadar Alaoui a aussi précisé que ces mouvements, qui auront lieu les mercredi et jeudi, 4 et 5 novembre, n’ont aucunement pour objectif de paralyser l’action du secteur de la santé publique. Mais plutôt de faire entendre la voix des cadres sanitaires souffrant mille maux.

« Nous avons attendu de très longues années que notre cahier revendicatif trouve, enfin, une oreille attentive! Mais aujourd’hui, nous avons décidé de réagir car nous sommes las de frapper vainement à toutes formes de portes de dialogues », a asséné le président du Syndicat indépendant des médecins du secteur public.

Et de souligner que les médecins veilleront, pendant leurs sit-in, au respect de la distanciation physique et à celui de toutes les mesures décrétées en vue d’endiguer la propagation et la transmission du nouveau coronavirus.

A souligner que ces mouvements protestataires des praticiens concerneront tous les hôpitaux du Royaume, pendant 48 heures, exceptés les salles de réanimation et les services des urgences.

Larbi Alaoui et Rim Tbiba




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page