Les médecins et les cliniques privées ont observé massivement leur grève

Les personnes malades devaient prendre leur mal en patience jeudi 30 mars. En effet, à l’appel du Collège syndical des médecins spécialistes et de l’Association des cliniques privées du Maroc, les cabinets médicaux et les cliniques ont observé une grève de vingt-quatre heures. Celle-ci a été suivie par plus de 70% des médecins mobilisés autour de revendications claires.

En effet, ils reprochent aux autorités publiques de ne pas avoir respecté leurs engagements quant à l’application d’un certain nombre d’accords conclus avec l’Assurance maladie obligatoire (AMO), la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) ou encore la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS).

Toutefois, la grève n’a pas été observée dans les services des urgences qui ont continué à fonctionner normalement.

Selon Mohamed Benaguida, le porte-parole de ce mouvement, d’autres actions pourraient être reconduites si aucune réaction de la part du ministère de la Santé n’est enregistrée.

Eric Febvre

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page