Med Radio: l’émission « Fi Kafas al itiham » de Ramdani fait ses adieux

Le site « Ghalia » vient d’apprendre, de source concordante , que l’émission « Fi Kafas al itiham » (Au ban des accusés), présentée par Redouane Ramdani tire sa révérence.

Cette décision de mettre fin à cette belle aventure, datant de 2011, est « irréversible », selon la même source proche de la station Med Radio. Seul bémol, aucune autre explication n’a été donnée concernant cette décision qualifiée de définitive.

A rappeler que la dernière émission avait comme invité qui était « au ban des accusés » le journaliste sportif maroco-jordanien, Nawfal El Awamleh, et a eu un succès probant. Et ce, aussi bien auprès du public marocain que de la presse nationale, de l’avis de tous les observateurs.

Depuis déjà huit ans, Redouane Ramdani a eu l’occasion de mettre sur le grill de très nombreux « accusés ». Parmi ceux-ci, des personnalités publiques, des ministres de plusieurs gouvernements marocains, ainsi que des secrétaires généraux de partis politiques et des « people », tous arts confondus.

Mais la palme revient incontestablement à l’émission dont l’invité a été Cheikh Redouane Benabdeslam. Remarquons au passage, d’un œil « accusateur », que le juge d’instruction, Ramdani, et l’accusé ont le même prénom. Était-ce un pur hasard radiophonique ou une preuve irréfutable de complicité passible de condamnation exemplaire? Dans tous les cas, ce jeune (38 ans) menuisier de formation, mué en prédicateur plein d’humour, a été l’invité le plus remarqué. C’est cette émission qui a eu le plus grand succès et le plus taux d’audience jamais enregistré par « Fi kafas al itiham », via « kifache.tv », la chaîne électronique officielle de Med Radio.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Meknès : une femme accusée de coups et blessures sur sa belle-fille

La Brigade des mineurs relevant du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Meknès a ouvert, vendredi, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent.