M’diq: hommage émouvant à Imad Ibn Ziaten, victime d’un acte terroriste à Toulouse

Une cérémonie à l’occasion de la commémoration du cinquième anniversaire du décès de Imad Ibn Ziaten, victime d’un acte terroriste perpétré en 2012 à Toulouse, a eu lieu, samedi à M’diq, ville d’où est originaire la famille du défunt.
Organisée par l’Association Imad pour la Jeunesse et la Paix, présidée par la mère du défunt, Latifa Ibn Ziaten, cette cérémonie a été marquée par un Message Royal, dont lecture a été donnée par le Conseiller du  Roi, Omar Aziman.

Dans ce message, le Roi Mohammed VI a appelé l’ensemble des forces éprises de paix et de tolérance à endiguer la propagation des idées extrémistes, exprimant son rejet de la surenchère sur l’islam.

Le Souverain a également formé le souhait que « les acteurs de la société civile remplissent le rôle qui leur incombe à l’égard des jeunes : les encadrer et leur faire prendre conscience des périls liés à l’extrémisme et au repli sur soi ».

Le Roi a tenu à rendre un hommage particulier à Latifa Ibn Ziaten, saluant l’action qu’elle mène, à travers l’association qu’elle a créée pour la promotion de la culture de la paix, de la tolérance et du vivre-ensemble.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, du ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, Abdellatif Loudiyi, et du ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birou.

Elle s’est déroulée également en présence notamment du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Yacoubi, du gouverneur de la préfecture de M’Diq Fnideq, Hassan Bouya, de l’ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, et de la mère et la famille du défunt ainsi que d’autres personnalités.

« Mes enfants me demandent parfois de me reposer, de cesser, ne serait-ce qu’un jour, mes visites dans les écoles et les prisons », a déclaré Latifa Ibn Ziaten « Mais un jour de repos, c’est peut-être une vie perdue. Alors je dois rester debout, c’est mon combat ». Elle a également chaleureusement remercié le Roi « pour son soutien dans l’organisation de cette cérémonie », avant d’être applaudie par l’assemblée.
« Là-haut, où il est aujourd’hui, Imad doit être content », a-t-elle ensuite dit avec le sourire.

(avec agences)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page