M’diq: hommage émouvant à Imad Ibn Ziaten, victime de l’attentat de 2012 à Toulouse

Une cérémonie d’hommage en mémoire d’Imad Ibn Ziaten, victime de l’attentat terroriste de 2012 à Toulouse (France), a eu lieu, vendredi à M’diq, en présence des membre de la famille et des connaissances du défunt, de personnalités diplomatiques et élues marocaines et françaises, et d’acteurs religieux et associatifs.

Cette cérémonie, organisée par l’Association Imad pour la jeunesse et la paix, présidée par la mère du défunt, Latifa Ibn Zyaten, a été marquée par une visite à la tombe du défunt dans le cimetière islamique de M’diq, où des versets du Saint coran ont été récités et des prières élevées pour le repos de son âme, en plus du lâcher de colombes, symbole de paix, de coexistence et de tolérance.

Dans une déclaration à la MAP, Ibn Zyaten a indiqué qu’elle veille à organiser, chaque année au Maroc, une cérémonie à la mémoire du martyr Imad, victime d’un acte terroriste en France, puisque le Maroc lui a permis de dépasser le choc émotionnel de la perte de son fils.

Elle s’est, à cet égard, arrêtée sur la Haute sollicitude du roi Mohammed VI entoure les Marocains du monde, et les victimes du terrorisme et leurs familles. La mère d’Imad a souligné que son fils, qui était militaire dans l’armée française, éprouvait un grand amour pour le Maroc, notant que cette cérémonie à sa mémoire reflète cet amour.

A cette occasion, une course sur route sera organisée, ce samedi, sur la Corniche de M’diq, en partenariat avec la Direction provinciale de l’Education nationale de M’diq-Fnideq, sous le slogan « Vivre ensemble, vivre en paix », avec la participation de plus de 300 élèves.

Il sera procédé également à l’inauguration d’une unité préscolaire à « Jbel Alam » dans la commune de Tazrout (province de Larache), que l’Association Imad pour la jeunesse et la paix a contribué à son équipement au profit des enfants de cette localité.

Cet événement sera clôturé par une visite au village d’Ighran, relevant de la commune de Tamarot (province de Chefchaouen), pour présenter les condoléances à la famille de l’enfant Rayan, décédé début février après sa chute dans un puits.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page