Les cigarettes électroniques seront taxées au Maroc

C’est ce mardi qu’a été décidée l’imposition fiscale concernant la cigarette électronique, appelée également « vaporette ». Ainsi, la Commission des finances et du développement économique de la Chambre des représentants a décrété, à l’unanimité de ses membres, que la cigarette électronique sera désormais imposable.

Cette mesure a été prise après que des amendements proposés par les députés des groupes parlementaires de la majorité, sur cette question, avaient été agréés. En effet, les députés de la majorité avaient demandé une réforme fiscale concernant la cigarette électronique, vu les dangers qu’elle constitue, selon des données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Surtout que le vapotage, note-t-on, a prouvé son échec sur l’addiction au tabagisme et que l’imposition fiscale sur la cigarette électronique entre dans le cadre de la taxation des produits de tabac, comme cela a été compris dans des pays occidentaux.

Par ailleurs, le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’Administration a souligné que la cigarette électronique est importée au Maroc, à l’instar des autres appareils électro-ménagers. Mohamed Benchaâboun a également précisé que toutes les marques de cigarettes sont soumises à des droits d’accises, sauf les cigarettes électroniques. Celles-ci sont composées d’une batterie, d’un atomiseur et d’un réservoir contenant un liquide, ce qui rendait difficile leur taxation, a ajouté le ministre.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Mauritanie: nouvelle crise à l’horizon?

La hausse des prix et légumes exposés dans les souks de Mauritanie, importés du Maroc, a suscité la colère de nombreux internautes mauritaniens.