Matériel militaire d’occasion: le niet du roi Mohammed VI

©MAP

Le ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, avait proposé un décret ministériel concernant la vente de matériel militaire d’occasion, après son expiration. Adopté par le gouvernement El Othmani, courant ce mois de janvier, le texte prévoyait que l’Etablissement central de gestion et stockage des matériels (ECGSM) puisse procéder à la mise en vente de matériel ayant été utilisé par les FAR.

Lors du Conseil des ministres, tenu lundi dernier, et présidé par le roi Mohammed VI, le Souverain a opposé un niet catégorique à la promulgation de ce décret, rapporte le quotidien Al Massae de ce mercredi 24 janvier.

Ce rejet par le Chef suprême et Chef d’état-major général des Forces armées royales s’explique par le souci du Souverain d’épargner aux citoyens des dangers et des risques susceptibles de toucher à leur sécurité et à leur quiétude. Risques et dangers que des expériences similaires dans différents pays, ayant permis la vente de matériel et de matières ayant été utilisés par leurs armées, ont montré leurs limites, voire mis le doigt sur leurs nombreux effets négatifs, précise le communiqué du Cabinet royal.

Larbi Alaoui

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce mercredi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du mercredi 27 mai 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale.