Martil, M’diq, Cabo Negro, Fnideq…affluence monstre vers le nord du Maroc

Comme annoncé précédemment par Le Site info, les villes du Nord connaissent une grande affluence des vacanciers, depuis  le 1er juillet courant.

Cette affluence est montée en flèche ce week-end des 17 et 18 juillet, avec l’arrivée de dizaines de familles marocaines, des quatre coins du Royaume, en quête de villégiature et de farniente qu’offrent les plages des villes du Nord, dont Martil, M’diq, Cabo Negro et Fnideq.

Selon un acteur associatif, cet engouement de nombreuses familles marocaines pour les villes et les plages du Nord, avant l’Aïd Al-Adha, a redonné un nouveau souffle économique et salvateur à une région ayant vécu une véritable crise pendant de longs mois.

Cependant, le même acteur associatif a tempéré son enthousiasme en expriment ces craintes quant aux conséquences  de ce déferlement d’estivants que connaissent les villes précitées, de la cohue et de la foultitude qui y sont inhérentes. Par conséquent, cet engouement bénéfique économiquement pourrait être accompagné par des répercussions sanitaires assez graves.

Surtout avec l’augmentation du nombre de cas confirmés de personnes ayant contracté le virus ou l’un de ces nouveaux variants, particulièrement le plus dangereux, le plus contagieux et celui à la propagation le plus rapide: le variant indien (Delta). Lesquelles craintes sont aussi fondées sur le laxisme, l’insouciance et l’inconscience de nombreux citoyens qui font fi des mesures préventives et sanitaires, dont essentiellement le port obligatoire des masques de protection et le respect de la distanciation physique.

Larbi Alaoui


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page