Marrakech: une polémique autour de la COP22 refait surface

Des sources fiables de Le Site Info font état de l’enquête récente, diligentée par la Brigade nationale de la Préfecture de police de la ville ocre. Elle concerne le dossier des marchés publics, de la valeur de quelque 28 milliards de centimes, contractés par le Conseil de la ville.

Il est à noter que ces marchés publics, concernant la COP22, n’ont pas respecté les dispositions de l’arrêté 135 du nouveau Code régissant les marchés de l’Etat, ajoutent les mêmes sources. Ceci, avec la suppression pure et simple de certains desdits marchés, ainsi que l’invalidation de la participation avérée de certaines entreprises.

Et de préciser, d’autre part, que le premier vice-président du Conseil de la ville avait négocié certains projets environnementaux, dont l’enveloppe budgétaire dépasse les 2 milliards de centimes, avec une entreprise de la place. Chose qui a suscité la grogne d’autres entreprises, s’étant senties lésées d’avoir été écartées de la course.

B.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: l’affaire du café “La Crème” n’est pas terminée

La chambre criminelle près la Cour d'appel de Marrakech a fixé  la date du jeudi 14 novembre courant , comme première audience du procès en appel des deux Néerlandais  et de 17 autres accusés impliqués dans la fusillade du café " La Crème".