Marrakech: une jeune fille condamnée à de la prison ferme pour « altération de versets coraniques »

Le Tribunal de première instance de Marrakech a condamné une jeune Marocaine, résidant en Italie, pour chef d’accusation concernant l’altération de versets d’une Sourate du Saint Coran et ayant publié cette malversation sur les réseaux sociaux, il y a de cela deux années.

C’est ce mardi 29 juin que ledit Tribunal a prononcé son verdict contre la mise en cause, née en 1998, consistant à l’emprisonnement ferme de trois ans et demi, assorti d’une amende de 50.000 DH, comme chef d’accusation de « blasphème » et de « dénaturation des sacralités religieuses du peuple marocain ».

Pour rappel, la jeune femme avait fait exprès de dénaturer certains des trois versets de la Sourate « Al Kawthar » (l’Abondance), sur son compte du Web, en 2019. Le parquet général compétent a alors ordonné son état de détention, quelques jours après son arrivée sur le sol marocain, à l’aéroport de Rabat-Salé et ce, suite à l’avis de recherche national émis à son encontre.

A.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page