Marrakech: Une clinique privée retient la dépouille d’un patient depuis deux semaines

L’on croyait que seules des personnes vivantes pouvaient être séquestrées en contrepartie de rançon en monnaie sonnante et trébuchante. A Marrakech, il s’agit d’une dépouille mortelle que l’on garde en échange de 17 millions de centimes. Explications.
Des sources de Le Site info révèlent cette histoire rocambolesque d’un père de famille décédé lors d’une opération chirurgicale, il y de cela déjà deux semaines. Depuis, la famille du défunt est en négociation marathonienne avec les responsables de la clinique privée. Ceci, afin de trouver une solution pécuniaire médiane en vue, enfin, de pouvoir récupérer la dépouille et l’ensevelir dignement.
Comptant sur l’assistance de la Délégation régionale de la CNSS, la famille du défunt, décédé à l’âge de 56 ans, le 1er novembre courant, espère trouver les 17 millions exigés par la clinique pour payer l’opération, au lieu des 24 millions demandés précédemment.
A noter que la clinique en question essaie de faire signer une reconnaissance de dette à la famille en contrepartie de la remise de la dépouille. Ce qui n’a pas manqué de susciter indignation et désapprobation des proches qui veulent ensevelir le défunt dans sa ville natale, Demnate, province d’Azilal.
L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page