Marrakech: une clinique fait face à de lourdes accusations

Accusée d’avoir amputé la jambe de Imrane, 2 ans et demi, sans le consentement de son père, une clinique est sortie de son silence donner sa version des faits. Cette clinique, située à Marrakech, menace d’ailleurs de saisir la justice.

L’établissement hospitalier a assuré dans un communiqué ne pas être responsable de l’amputation du pied de l’enfant et qu’elle est prête à défendre son image, par tous les moyens légaux possibles. La clinique souligne aussi que l’enfant “avait subi deux opérations chirurgicales sous la responsabilité du docteur Idriss al-Khadair, la première le 06-03-2019 et la seconde du 27.03.2019, à la demande de sa famille”.

L’établissement hospitalier explique, en parallèle, que l’enfant souffrait d’une déformation congénitale, nommé le pied-bot, et qu’il a déjà subi une intervention chirurgicale l’année dernière à Laâyoune.

A noter que l’affaire de l’enfant Imrane a suscité une vive indignation chez les acteurs associatifs à Marrakech qui ont appelé le procureur général du roi à la Cour d’appel de Marrakech et le ministre de la Santé à ouvrir une enquête approfondie à ce sujet.

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: 18 nouvelles rémissions dans la région de Marrakech

Un total de 18 nouvelles rémissions du Covid-19 ont été recensées au niveau de la région Marrakech-Safi, portant à 1.253 le nombre des personnes déclarées définitivement rétablies dans la région jusqu'à lundi à 10H00.