Marrakech: un “khataf” a mis ses passagers en péril

La semaine dernière, les autorités de la province de Rehamna, région de Marrakech-Safi, ont mobilisé leurs éléments, suite aux inondations qu’ont vécues certaines communes rurales.

Les fortes pluies diluviennes ont provoqué des dommages aux écuries et étables construites en terre battue, ainsi qu’à plusieurs maisons d’habitation.
Pire, la crue de l’Oued Si Salem a failli causer une véritable et grave catastrophe humaine par la faute d’un chauffeur de transport clandestin. Celui-ci, faisant fi des avertissements des éléments de la Gendarmerie royale, qui avaient interdit la traversée du cours d’eau, n’en a fait qu’à sa tête. Ce qui a provoqué le renversement de son véhicule par la force du débit des eaux de l’oued.

Heureusement que grâce à l’intervention rapide des autorités, tous les passagers ont pu être sauvés de la noyade et s’en sont sortis sains et saufs, alors que le chauffeur a été mis aux arrêts. L’opération de sauvetage a été supervisée par les autorités et, à leur tête, le gouverneur de la province, Aziz Bouignane.

Il a été également procédé à répertorier les dégâts causés par les inondations, ainsi qu’à procurer à la population les moyens logistiques idoines pour parer à toute éventualité de catastrophe naturelle de la sorte.

Pour rappel, les fortes pluies qu’avait subies la province de Rehamna et la crue de l’Oued Si Salem avaient eu pour conséquence de rendre impraticable la route régionale reliant les communes d’Akarma et de Tlauh, au niveau du douar Oulad Abdellah.
L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a écrit au président du Chili

Le Souverain saisit cette occasion pour exprimer sa profonde satisfaction des relations d'amitié solides unissant le Royaume du Maroc et la République du Chili