Marrakech: un fqih poursuivi pour débauche et adultère

“Le fqih dont nous souhaitions la bénédiction est entré à la mosquée avec ses babouches”, dit le proverbe du cru. Celui qui est poursuivi par la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech officiait dans une mosquée de la vallée de l’Ourika et entrait chez une femme mariée. Et pas pour faire un talisman d’amour et de fidélité!
Des sources fiables de Le Site info révèlent qu’il avait été interpellé par la gendarmerie royale de Tahannaout pour adultère. Connu par la gent féminine de la région pour ses talismans “garantissant” aux épouses d’ensorceler leurs maris et les faire obéir au doigt et à l’oeil, il se rendait souvent chez l’une de ses “clientes”. Le fiqh entretenait des relations avec elle et profitait de l’absence du mari, un agent d’autorité exerçant dans la Commune d’Asni. Celui-ci avait cédé la maison à sa femme, ainsi qu’une parcelle de terrain, depuis qu’il avait contracté un second mariage et était partagé entre ses deux foyers.
Selon les mêmes sources, le fqih a été arrêté chez sa maîtresse après que des citoyens avaient prévenu la gendarmerie de sa présence chez elle. Et il a été aussitôt placé en garde à vue sur instructions du parquet général compétent. Il est poursuivi pour débauche et adultère.
Ben Brahim

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les devises étrangères contre le Dirham marocain (Cours de change)

Voici les cours des billets de banque étrangers établis par Bank Al-Maghrib pour la journée du lundi 24 février 2020