Marrakech toujours sous le choc après le mystérieux drame de la jeune fille brûlée

L’affaire d’une jeune fille brûlée à Marrakech, en plein centre de la ville ocre, a fait couler beaucoup d’encre. Les faits remontent à une dizaine de jours. Une femme d’environ 26 ans, a été brûlée vive par trois jeunes garçons, près du Menara mall, non loin du quartier de l’Hivernage.
Elle a ensuite été transportée aux urgences dans un état agonisant et a succombé a ses blessures. Cette version des faits nous a été confirmée par un médecin de l’hôpital qui a suivi l’affaire de très près. Les coupables n’ont pas été identifiés, et c’est là tout le problème. Contactée par nos soins, la préfecture de Marrakech n’a pas daigné répondre à nos interrogations.
La presse arabophone s’est fait l’écho de ces événements. Certains supports ont même parlé d’un viol, chose qui ne nous a pas été confirmée par le médecin.
Après la polémique, la préfecture de police de Marrakech a affirmé que la piste du suicide était privilégiée par les enquêteurs dans cette affaire.
« Les autorités policières de Marrakech ont été informées du drame le soir du 10 mars aux alentours de minuit. Retrouvée dans une zone déserte, la jeune fille a été transportée par les éléments de la Protection civile, à l’hôpital Ibn Tofail. Elle souffrait de brûlures graves », indique la préfecture de la ville ocre.
« Une enquête a été ouverte dans l’immédiat. L’inspection du lieu du drame a révélé la présence d’une bouteille de diluant, produit inflammable ». L’expertise médicale et technique ont permis de déterminer l’identité de la victime qui souffrait, semblerait-il, de troubles psychiques », ajoute cette même source qui précise même que la victime se trouvait seule au moment du drame.
Ces nombreux éléments laissent perplexe en attendant que l’enquête révèle la vérité.
Hicham Lamrani


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page