Marrakech: où en est l’affaire du fqih pédophile?

La Cour d’appel de Marrakech a décidé le report, au 4 juillet prochain de l’affaire du fqih accusé d’avoir violé sept fillettes, dont la plus âgée avait 12 ans à peine.

Cette décision a été prise à cause de l’absence du mis en cause à l’audience, selon l’Association “Touche pas à mon enfant”.
La même source précise que le fqih, qui est en détention provisoire à la prison locale l’Oudaya de Marrakech, devait être présenté devant le juge d’instruction pour complément de l’enquête préliminaire.
Rappelons que le fqih de 45 ans, violeur de sept fillettes, âgées de 7 à 12 ans, faisait office de muezzin et d’imam au douar Bahlaouane, commune Setti Fatma, province El Haouz. Il officiait aussi pendant la prière solennelle de vendredi à Aghbalou, en cas d’absence de l’imam titulaire. Et il donnait aussi des cours aux enfants, filles et garçons, au sein de la mosquée!
La face pédophile cachée du fqih, prénommé Larbi, n’a été découverte que lorsqu’une jeune fille de 17 ans avait eu, enfin, le courage de porter plainte auprès des gendarmes. Sept ans après, elle a dénoncé son violeur quand elle avait été sa victime alors qu’elle était âgée de 10 ans!
L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Sahara marocain: l’isolement de l’Algérie mis à nu par un expert salvadorien

Un expert salvadorien a mis en avant l'isolement de l'Algérie sur la scène internationale dans son appui au polisario et à ses thèses éculées.