Marrakech: nouveaux éléments dans l’affaire Khalid Ouaya

De nouveaux éléments surgissent dans l’affaire du directeur de l’Agence urbaine de Marrakech, Khalid Ouaya, soupçonné de corruption et qui n’est toujours pas sorti d’affaire.

Le juge d’instruction chargé des crimes financiers près de la Cour d’appel de la ville ocre continue à enquêter sur les causes et les circonstances exactes qui ont conduit à l’interpellation de Khalid Ouaya en flagrant délit de corruption.

Dans sa livraison du jeudi 22 aout, Al-Ahdath Al-Maghribia affirme que ce dernier a reçu un pot-de-vin de 50 millions de centimes de la part d’un entrepreneur.

Le quotidien arabophone ajoute que la police judiciaire de Marrakech a également saisi, au domicile du mise en cause, un chèque de 866 millions de centimes.

Le journal fait savoir que Khalid Ouaya nie en bloc toutes ces accusations, tout en précisant que ces sommes étaient destinées à une entreprise appartenant à sa femme. Rappelons que le directeur de l’agence urbaine de Marrakech avait été arrêté jeudi 4 juillet.

K.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

La reconstitution du crime odieux de Marrakech a eu lieu

Les services de la préfecture de police de Marrakech avait fait la constatation, le 30 juin dernier, du cadavre en décomposition d'une fille avec les mains et les pieds ligotés, trouvé dans un canal d'évacuation des eaux usées.