Marrakech: nouveau rebondissement dans l’affaire «Hamza monbb»

Le juge d’instruction au tribunal de première instance de Marrakech a décidé samedi 21 septembre de poursuivre en état de liberté provisoire trois individus impliqués dans l’affaire de «Hamza monbb», le compte anonyme présent sur Snapchat, Intagram et Facebook.

Selon une source de Le Site info, il s’agit d’un journaliste, du propriétaire d’une agence de location de voitures et d’une troisième personne dont le métier n’a pas été communiqué. Et d’ajouter qu’ils ont dû payer une caution de 40.000 dirhams chacun pour être libérés après avoir été entendus pendant plus de 78 heures. On apprend également que la première audience du procès, qui risque de faire tomber plusieurs têtes et de révéler des affaires chaudes, est prévue mardi 8 octobre.

Rappelons que la chanteuse marocaine Saida Charaf avait porté plainte contre le compte anonyme «Hamza monbb», dont l’identité n’a jamais été révélée. L’artiste a décidé de le traîner en justice pour diffamation. L’affaire avait éclaté lorsque le désormais célèbre compte chargé de publier des scoops sur les célébrités avait posté des photos de la chanteuse en compagnie d’un jeune homme qui serait pro-polisario. Accusée de trahison, Saida Charaf a fait plusieurs sorties médiatiques pour se défendre et balayer ces rumeurs, promettant qu’elle poursuivra en justice «Hamza monbb».

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page