Marrakech: les autorités rassurent sur l’état d’approvisionnement en bonbonnes de gaz

La Division des Affaires économiques et de la Coordination relevant de la Wilaya de la région de Marrakech-Safi a entrepris une batterie de mesures pour garantir l’approvisionnement régulier du marché local en bonbonnes de gaz et ce, en veillant à assurer la continuité des circuits de distribution et à pallier toute éventuelle pénurie de ce produit de première nécessité.

La préfecture de Marrakech dispose de deux centres d’emplissage, qui veillent quotidiennement à garantir l’opération de production de gaz butane, en tant que l’un des gaz les plus consommés dans le Royaume, ainsi que la continuité des circuits de distribution au niveau de la cité ocre, en général, et des autres provinces de la région, en particulier.

Dans ce sillage, le chef de la Division des Affaires économiques et de la Coordination de la wilaya, Maâti Alga, a souligné que la conjoncture exceptionnelle induite par la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) n’a pas affecté l’opération de production et d’emplissage du gaz butane, précisant que le stock est suffisant, alors que les circuits de distribution fonctionnent normalement, aussi bien à Marrakech que dans les autres villes de la région.

Alga a indiqué que les centres d’emplissage au niveau de la préfecture de Marrakech opèrent à leur capacité maximale afin de fournir le nombre suffisant de bonbonnes de gaz pour approvisionner tous les quartiers de la ville et éviter ainsi toute éventuelle perturbation au niveau des circuits de distribution.

Après avoir rassuré les citoyens quant à l’approvisionnement du marché local en gaz butane, grâce à des stocks suffisants pour plusieurs mois, le responsable a relevé que des habitants de la cité ocre avaient eu recours, au début, au stockage injustifié de bonbonnes de gaz dans leurs foyers, par peur de tout éventuel manque de ce produit vital.

Il a, dans la foulée, réitéré que le marché est approvisionné de manière régulière, rappelant que les autorités compétentes ont invité les sociétés de production et de distribution, ainsi que les vendeurs au détail à s’en tenir à la règle de ne vendre les bonbonnes de gaz pleines qu’en nombre équivalent à celles vides présentées par les clients, et de faire retourner ces dernières à la chaîne d’emplissage.

De son côté, Ahmed Nafie, chef du centre d’emplissage de gaz relevant de l’une des sociétés de distribution à Marrakech, a expliqué que l’opération de production se déroule de manière ordinaire et que le circuit de distribution des bonbonnes fonctionne dans des conditions normales aussi bien à Marrakech que sur l’ensemble du territoire de la région.

Après avoir appelé les citoyens à ne pas céder à la panique et à ignorer les informations erronées et les rumeurs véhiculées quant à une éventuelle pénurie, Nafie a noté que les prix de vente en vigueur sont déterminés selon la tarification fixée par le ministère de tutelle.

Le Maroc dispose d’un stock suffisant de gaz butane ainsi que des moyens logistiques nécessaires pour assurer un approvisionnement régulier du marché national, avaient rassuré les ministères de l’Intérieur et de l’Énergie, des mines et de l’environnement dans un communiqué conjoint, rappelle-t-on.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus: voici la situation dans la région de Marrakech

Le total des cas guéris est réparti entre la préfecture de Marrakech (913) et les provinces de Rehamna (231), d'Al Haouz (49), de Chichaoua (24), d'El Kelâa des Sraghna (04), d'Essaouira (04) et de Safi (02)