Marrakech: le reportage de Luigi Pelazza fait sa première victime

Le documentaire du journaliste italien Luigi Pelazza continue à faire tomber des têtes. Après sa diffusion, plusieurs personnes y étaient apparues et offraient leurs services au « touriste » (journaliste) à la recherche de moments de plaisir, de préférence avec des jeunes mineures.

En tout, trois personnes sont poursuivies par le parquet dans cette affaire pour proxénétisme aggravé. Le procès de l’un des intermédiaires qui s’est avéré un être vrai « professionnel » a débuté au tribunal de première instance de Marrakech. Il a été confondu par des images du documentaire le montrant en train d’exhiber devant Pelazza tout un catalogue de prostituées. Ce quadragénaire n’a pour occupation que cette activité très lucrative et ses offres s’adressent à tous les visiteurs étrangers, notamment les arabes des pays du golfe en quête de soirées intimes et chaudes.

Les autres inculpés, une femme et un jeune homme sont apparus au niveau de la place de Jamaâ El Fna où ils ont essayé de rendre service à ce « touriste » très spécial, qui a réussi à filmer son reportage à l’insu de tout le monde.

Interpellé par la police pour défaut d’autorisation de tournage, il a été expulsé du Maroc, mais il a réussi quand même à donner à l’un de ses amis un CD contenant l’enregistrement de tous les faits qu’il a montrés à la télévision italienne.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les Casablancais se ruent sur Marrakech après la nouvelle mesure restrictive

Une source bien informée a indiqué à Le Site info que des Casablancais ont réservé en masse dans des hôtels à Marrakech pour s’y réfugier pour les vacances scolaires loin des mesures de restriction dans leur ville.