Marrakech: le propriétaire du café La Crème n’est pas sorti d’affaire

L’affaire du café La Crème à Marrakech ne cesse de connaître de nouveaux rebondissements.

Le procureur général a ordonné il y a quelques jours, l’arrestation du propriétaire du café et de son associé, dans le cadre d’une enquête sur l’origine de leur fortune. Le quotidien Al Akhbar, qui cite des sources proches du dossier, nous apprend que l’enquête qui cible les deux hommes s’intéresse à l’argent qu’ils ont investi dans plusieurs cafés et restaurants luxueux à Marrakech, mais aussi à Tanger.

Selon les sources de Le Site info, le propriétaire du café est toujours sous les verrous avec trois autres personnes. Il est loin d’être sorti d’affaire.

Rappelons que la police judiciaire de Marrakech avait déjà interrogé les deux personnes, en plus de quelques serveurs du café, suite à l’attaque. Mais il s’agissait seulement de simples enquêtes de routine, dans le cadre de la collecte de témoignages.

Des enquêtes qui avaient pourtant mené, entre autres informations importantes, à la confirmation de l’identité des deux tueurs à gage, de nationalité néerlandaise.

Les sources du journal ont déclaré que les recherches effectuées par les autorités ont découvert une mafia internationale, basée aux Pays-Bas et spécialisée dans le trafic de drogue et le blanchiment d’argent. Cette mafia aurait sollicité les services des deux tueurs pour « liquider » le propriétaire du café en question.

Lire aussi: Marrakech: ce que l’on sait sur le propriétaire du café La Crème

Lire aussi: Affaire du café La Crème: les derniers éléments de l’enquête

Le propriétaire du café La Crème aurait eu des différents avec les membres de ladite mafia et aurait décidé de faire « cavalier seul » depuis quelques années. Tous les indices de cette sordide affaire pointent dans une seule direction: le jeune étudiant en médecine, Hamza Chaib, tué par balles se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment. Le propriétaire du café étant la cible principale de l’attaque perpétrée par une mafia.

Les deux ressortissants néerlandais arrêtés suite à l’attaque, grâce aux témoignages, mais aussi aux caméras, qui les ont montrés à maintes reprises roder autour du café, nient en bloc depuis le début de l’enquête leur implication dans cette attaque.

Soufiane Laraki


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page