Marrakech: le massacre de tourterelles fait tomber des têtes

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a limogé deux responsables suite à l’affaire du massacre, par des ressortissants du Golfe, de centaines de tourterelles dans la région de Marrakech. Selon Hespress, il s’agit du responsable régional des Eaux et forêts et du chef de l’unité de surveillance et de contrôle de la faune sauvage dans le Haut Atlas.

Les deux responsables ont été éjectés suite aux résultats des investigations menées par le ministère après l’affaire de ce massacre qui avait provoqué la colère des Marocains.

Rappelons qu’une vidéo récente tournée dans la région de Marrakech montre des chasseurs venus tout droit des pays du Golfe arborant leur butin de chasse: environ 1500 tourterelles massacrées!

Face à l’indignation de la Toile, une enquête a été ouverte par le Département des Eaux et Forêts pour clarifier cette situation.

Après examen du dossier, des visites de terrain, et des entretiens avec les parties prenantes, les investigations ont confirmé la véracité des photos et vidéos qui circulent à ce sujet sur les réseaux sociaux et qui font état d’une sur chasse de 3 fois le quota réglementaire.

«La commission d’enquête a identifié les lieux où l’acte de braconnage de tourterelles a été perpétré. Il s’agit d’un lot amodié à une société de chasse touristique qui a organisé la partie de chasse en question. La commission a relevé un certain nombre de défaillances liées au non-respect du contrat d’amodiation. En effet, et conformément aux dispositions dudit contrat, la société est tenue d’encadrer l’activité de chasse et assume pleinement la responsabilité sur les actes commis par ses clients», peut-on lire dans un communiqué du département.

Et d’ajouter: «Compte tenu de ces actes, le Département des Eaux et Forêts a pris toutes les dispositions réglementaires et a procédé à la suspension de l’agrément de chasse touristique de la société qui fera également l’objet de poursuite judiciaire».

A signaler que le personnel forestier local a procédé quelques jours plus tard à l’interception d’une autre partie de chasse illégale dans un lot relevant de la même société par 6 groupes de chasseurs étrangers. Cette opération s’est soldée par la saisie de 36 armes et l’établissement des PV de délits y afférents.

Aujourd’hui, les associations tirent la sonnette d’alarme pour la préservation de la tourterelle au sud du Maroc, car ces espèces, chassées par les touristes sans réels contrôle, vont se faire de plus en plus rares et pourraient bien disparaitre dans un avenir proche.

“Le peuple demande l’instauration du Visa à ces bédouins pour entrer au Maroc ! Unissons-nous tous pour limiter l’accès à notre pays aux gens qui ne le méritent pas…”, s’indigne un internaute.” Ce n’est pas la jungle ici. Pourquoi devrait-on supporter les âneries de ces erreurs de la nature ?”, ajoute-t-il.

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page