Marrakech: l’affaire de l’assassinat d’un Français livre ses secrets

L’affaire de l’assassinat d’un ressortissant français livre peu à peu ses terribles secrets. En plus de la mise en cause principale, une infirmière prénommée Ahlam, les autres protagonistes de ce cauchemar sont au nombre de trois, dont un Algérien ayant la nationalité française.
Ces nouvelles révélations sur l’assassinat du Français Jacky Moreau, dont le cadavre avait été découpé en morceaux l’année dernière, sont l’objet d’une plainte déposée auprès du procureur général près la cour d’appel de Marrakech.
Dans cette dénonciation, la soeur de l’infirmière a révélé qu’une bande constituée de trois étrangers, dont un Algérien, est impliqué dans ce meurtre abominable commis, par vengeance, dans un appartement sis avenue Moulay Rachid, au quartier Guéliz. Et d’ajouter qu’Ahlam a avoué être l’auteur du crime par peur que les trois véritables assassins n’exécutent leurs menaces de la tuer, ainsi que tous les membres de sa famille.

LIRE AUSSI: Les principaux suspects de l’assassinat d’un touriste français à Marrakech
Ces révélations ont poussé la famille de l’infirmière incriminée à demander l’ouverture d’une nouvelle enquête concernant cet assassinat. La défense de la mise en cause avait précédemment affirmé qu’Ahlam n’aurait pas pu découper le cadavre de la victime en une heure chrono. Surtout qu’elle avait avancé s’être servie de petits couteaux et d’une scie en bois. Et l’avocat avait demandé si on pouvait exécuter cette macabre opération sur un cadavre pesant 80 kg en une heure.
« Comment une jeune fille de 18 ans, pesant 50 kg à peine, aurait-elle pu découper un tel cadavre à l’aide des petits couteaux ne pouvant servir qu’à éplucher les légumes? », s’était-il encore interrogé.
L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page