Marrakech: une Française interpellée pour “complicité d’adultère”

Une Française de 41 ans, ne savait pas que ses vacances à Marrakech allaient tourner au cauchemar.

Selon Le Parisien, cette jeune femme, résidant à Colombes et cadre dans une entreprise, a été appréhendée samedi 14 juillet pour «complicité d’adultère» après avoir passé la nuit avec un Marocain. Elle pensait qu’il n’était pas marié.

Elle affirme avoir été placée en garde à vue pendant plus de 30 heures. Libérée le lendemain sous caution (5000 DHS), elle devait se présenter lundi 16 juillet au tribunal correctionnel de Marrakech mais a finalement décidé de ne pas comparaître. Une avocate a expliqué que la Française ne risquait pas la prison, étant donné que les mentalités “ont évolué” au Maroc.

Toujours sous le choc de cette mésaventure, Valérie a confié au Parisien que ses droits ont été bafoués lorsqu’elle a été jetée dans «un couloir étroit au milieu des cafards, de femmes enceintes battues et avec un procureur qui l’a maltraitée». Et d’ajouter qu’elle ignorait totalement que son compagnon était encore en instance de divorce. Elle a également déploré le fait que le consulat de France ne l’a pas soutenu, racontant qu’elle a exigé un traducteur et un avocat pendant sa garde à vue, en vain.

Contacté par Le Parisien, le ministère français des Affaires étrangères a souligné qu’une fois alerté, il a pu la joindre afin de lui «transmettre ses conseils dans le cadre de la protection consulaire». Il a expliqué qu’il ne pouvait pas envoyer un représentant sur place puisque «la législation marocaine interdit de s’entretenir avec une personne en garde à vue».

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: averses et risque d’orages ce lundi au Maroc

Voici les prévisions météorologiques pour la journée du lundi 24 février 2020, établies par la Direction de la météorologie nationale