Marrakech: des zones d’ombres dans l’affaire Médiouri

Selon des témoins oculaires, Mohamed Médiouri a été attaqué par une bande composée de plusieurs individus, vendredi dernier à Marrakech. Cet acte, que l’ex-ancien garde du corps de Feu Hassan II n’hésite pas à qualifier de “tentative d’assassinat”, à laquelle il a échappé, avait semé la terreur dans le quartier, rapporte le quotidien Al Massae de ce mardi.

La scène qui ressemblait à une séquence d’un film d’action hollywoodien, d’après des sources locales, a eu lieu lorsque l’ancien chef du DPR (Département de la protection royale) était entré à la mosquée Al Anouar, sise avenue Allal Fassi, pour accomplir la prière du vendredi. Son chauffeur personnel, qui était resté dans la voiture, a été alors surpris par cinq ou sept individus  qui se sont jetés sur lui et l’ont roué de coups. Malgré sa résistance farouche, les agresseurs, dont trois étaient armés, ont pu s’emparer de la clé de contact de la Range Rover, modèle 2018, de Mohamed Médiouri, laissant son chauffeur blessé, gisant par terre.

Agression ayant pour but le vol de la voiture ou “tentative d’assassinat” sur l’ex- garde du corps du roi défunt? Rien n’est encore sûr, surtout qu’une autre version prétend que Mohamed Médiouri n’était pas encore entré dans la mosquée au moment de l’attaque, mais venait de descendre de sa voiture. L’enquête des autorités compétentes apportera sûrement plus d’éclaircissement sur cette affaire et sur son mobile réel.

Ben Brahim

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: un enfant de 10 ans s’empare d’un chèque pour avoir un smartphone

Un enfant de 10 ans, en compagnie d'autres camarades de son âge, n'a pas hésité à s'emparer d'un chèque d'un guichet automatique bancaire, mal fermé , au quartier Guéliz de Marrakech.