Marrakech: Ali Bennis n’est plus, l’industrie pharmaceutique en deuil

Ali Bennis, président des laboratoires Laprophan depuis 2011, est décédé vendredi 11 octobre à la clinique internationale de Marrakech des suites d’un AVC. Fils de Abderrahim Bennis, fondateur de Laprophan en 1949, Ali Bennis a contribué à bâtir une société moderne, ouverture sur l’international et résolument tournée vers l’avenir. Il était aussi un dirigeant profondément attaché aux valeurs de l’entreprise, et pour qui l’engagement auprès des collaborateurs et des clients étaient des priorités absolues.

Ali Bennis a contribué à faire de Laprophan un acteur majeur de l’industrie pharmaceutique. Sa capacité à créer de la valeur et orienter les métiers de l’entreprise vers de nouvelles sources de croissance laissent la société dans une position plus forte pour les générations futures. Il a également joué un rôle clé dans la création de l’Association Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique (AMIP). Sa liberté de pensée et d’expression, ainsi que sa vivacité d’esprit, en ont fait une figure emblématique du paysage industriel marocain.

Outre sa carrière de dirigeant, Ali Bennis laisse l’héritage d’un homme visionnaire et engagé pour son pays. Il a mené dans ce cadre de nombreuses missions diplomatiques, à des postes divers : consul honoraire de Monaco à Sainte-Lucie, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, ou encore conseiller auprès de la délégation permanente des Îles Salomon à l’UNESCO. Il était véritablement amoureux du Maroc, curieux du monde, et avait une énergie qui le poussait en permanence à continuer à apprendre et innover. Sa disparition laissera le souvenir d’un homme intègre, soucieux de son entreprise et de la place de son pays dans le monde.

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: un Italien interpellé à Marrakech

Le ressortissant étranger a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent.