Marocains, il est temps d’économiser l’eau !

EDITO. Le thermomètre n’a cessé de grimper depuis un mois, et c’est loin d’être fini. À Marrakech, la température était de 47 degrés. Une véritable fournaise. En juillet, ce sont d’ailleurs toutes les régions du Maroc qui ont souffert de cette vague de chaleur. Et pour ne rien arranger, la situation hydrique du pays n’est pas au mieux.

Selon les dernières données, le taux de remplissage des barrages est de 30,2% alors qu’il s’établissait à 46,5%, l’année dernière. C’est donc presque un exploit que l’eau coule encore à flots dans nos robinets ! Les rumeurs les plus folles avaient circulé sur la Toile à ce propos, faisant croire que les Casablancais allaient subir des restrictions en eau potable. Heureusement, il s’agissait d’une fake news.

Mais de la fiction à la réalité, le raccourci est parfois bien rapide au Maroc. Il faut dire que l’économie d’eau ne fait visiblement pas partie de nos priorités. Mais il va falloir que ça change et que les citoyens des grandes villes soient davantage sensibilisés. Heureusement, la station de dessalement de l’eau de mer, qui devrait voir le jour d’ici 2026 à Casablanca-Settat, sera salutaire.

Un Partenariat public-privé qui prévoit la réalisation de cet ouvrage d’une capacité 548.000 m³ par jour, dans un premier temps. Nul doute que ce modèle de station sauvera la région dans les années à venir puisque les prévisions climatiques s’aggravent d’année en année, et qu’il fera certainement encore plus chaud… en 2026.

Hicham Bennani / Les Inspirations ÉCO

Nouveau changement dans les prix des carburants au Maroc






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page