Un Marocain recherche sa petite fille vendue à des Emiratis (VIDEO)

Brahim Lakhmidi recherche désespérément sa petite fille, Aya Lakhmidi, qui a été vendue par des intermédiaires douteux pour la somme de 700.000 dirhams.

Voici l’histoire telle qu’il la raconte.

Il venait de divorcer d’une jeune femme parce qu’elle était enceinte. Il a cependant reconnu sa fille et l’a déclarée à l’état civil. La mère a été ensuite victime d’une bande d’escrocs dont une femme, spécialiste en trafic d’enfants.

La mère, analphabète, s’est laissée séduire par les promesses d’une vie meilleure si elle acceptait de faire adopter sa fille. Ce qu’elle a fini par décider, alors que le bébé était âgé de 2 mois et demi.

Lorsque Brahim a appris la disparition de sa fille, il a tout de suite porté plainte contre son ex-femme. Il ne connaissait pas encore les tenants et aboutissants de toute l’histoire. Mais le chauffeur qui travaillait avec les trafiquants a fini par témoigner et a donné tous les détails du réseau, bien ancré entre le Maroc et les Emirats, concernant le commerce d’enfants. D’après lui, le bébé a été vendu aux Emirats, mais il n’y a aucune trace de sa destination exacte. Le certificat de naissance de Aya a été falsifié pour  permettre aux trafiquants de la faire sortir du Maroc.

Ce témoignage du chauffeur a permis d’écrouer les coupables et la mère de Aya a passé un mois en détention.

Brahim, simple gardien de nuit, n’a aucun moyen de retrouver sa fille malgré la condamnation des coupables de ce crime. Il n’a aucun recours pour récupérer son enfant et aucune information sur qui l’a « achetée ».

Il lance un appel aux autorités, au Roi Mohammed VI et à toute personne susceptible de l’aider.

E.F.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page