Maroc: vers la baisse des prix de denrées alimentaires?

Les professionnels du secteur avicole ont annoncé, au cours de cette semaine, la revue à la baisse des  prix de la volaille. « Cette initiative augure-t-elle d’une autres baisse des prix de certaines denrées de première nécessité? », s’interrogent de nombreux citoyens. Sachant que plusieurs produits ont récemment connu une astronomique hausse des prix qui a mis à mal le pouvoir d’achat des Marocains.

A ce propos, le président de la Fédération  marocaine des droits du consommateur a déclaré à Le Site info que la baisse des prix de la volaille ne saurait être prise comme un  indicateur fiable de celle des pris d’autres denrées de première nécessité.

Bouazza Kherrati, vétérinaire de son état, a également souligné que les prix actuels de la volaille pourraient être en relation avec la baisse de la demande avicole, tout en assurant que ceux de plusieurs denrées alimentaires n’ont pas changé d’un iota: « Nous aurions tant voulu qu’il y ait une baisse des prix mais, pour l’heure, cela reste un vœu pieux », a-t-il déploré ».

De même que notre interlocuteur a lancé un appel au gouvernement Akhannouch pour la création d’une instance spécialisée de contrôle du marché et des prix des denrées, afin de couper court aux agissements des spéculateurs, qui contribuent à la hausse des prix, d’une part, et, aussi, en vue de la protection du pouvoir d’achat des citoyens, d’autre part.

Pour rappel, l’Exécutif avait précisé que l’augmentation des prix des denrées de première nécessité n’est pas constatée uniquement au Maroc, mais est en rapport avec les fluctuations du marché mondial  et l’augmentation desdites denrées, comme celle des prix des hydrocarbures.

Larbi Alaoui

 

 

 



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page