Maroc: Une mafia inonde les marchés du nord de fausses huiles d’olive

Des analyses de laboratoire effectuées récemment sur des échantillons d’huile d’olive vendue dans les marchés de la région Tanger, Tétouan, Al Hoceima ont révélé que les huiles sont fausses et trafiquées et constituent un danger pour la santé.
Selon Assabah qui rapporte l’information dans son édition de jeudi 19 octobre, il a fallu l’intervention de l’antenne régionale de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) pour tirer la sonnette d’alarme sur le manège de réseaux de trafiquants bien « huilés » ayant élus domicile à Sebta et Mellilia.
Le modus operandi: c’est dans le sud de l’Espagne que cette mafia a constitué des sociétés fictives pour l’impression d’étiquettes d’huile d’olive et contenant des informations mensongères avant de les livrer à des dépôts dans les deux cités occupées. Dans ces dépôts qui abritent de petites usines, on mélange de l’huile d’olive avec d’autres produits avant de les acheminer clandestinement au Maroc.
Les sources du quotidien précisent que le mode de fraude est relativement récent, que la plupart des membres de ces réseaux mafieux sont des professionnels dans la fraude et de la contrebande. Ils ont été obligés « d’immigrer » en Espagne et de se diriger vers le marché marocain suite à la traque de la police italienne. Et c’est en Italie que cette mafia sévissait à la base: ils mélangeaient de l’huile d’olive marocaine avec d’autres en provenance de la Tunisie. Ils collaient sur les bouteilles des étiquettes de célèbres sociétés internationales avec le drapeau italien pour induire en erreur les consommateurs.

N.B.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page