Maroc: un médicament peut provoquer des malformations congénitales

L’entreprise pharmaceutique Maphar a envoyé une circulaire à tous les professionnels du secteur de la santé au sujet de l’utilisation du médicament Curacne par les femmes en âge de procréer.

Selon Al Ahdath, ce traitement contient de l’isotrétinoïne et est indiqué pour le traitement des acnés sévères lorsque les traitements classiques comportant des antibiotiques par voie orale et un traitement local n’ont pas été suffisamment efficaces.

Ce composant peut malheureusement provoquer des malformations congénitales du fœtus chez les femmes enceintes ou en période de pré-grossesse.

Maphar met ainsi en garde tous les professionnels contre la mauvaise utilisation de Curacne, interdisant son utilisation par les femmes enceintes afin d’éviter toute complication. L’isotrétinoïne provoque, en effet, des malformations dès les trois premiers mois de grossesse.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a écrit au président du Chili

Le Souverain saisit cette occasion pour exprimer sa profonde satisfaction des relations d'amitié solides unissant le Royaume du Maroc et la République du Chili