Maroc: une fille décédée lors d’une séance d’exorcisme

Les pratiques moyenâgeuses ont la vie dure au sein de la société marocaine. Pour preuve, une famille résidant à Mohammédia s’est adressée à un fqih pour exorciser une jeune fille de 19 ans, soi-disant habitée par les démons, alors qu’elle était atteinte d’épilepsie.
Le charlatan n’a pas trouvé mieux que de lui asséner des coups de pied répétés au niveau du ventre pour extirper les djinns ».
Ses coups ont été si violents que la jeune fille n’a pas pu les supporter et a perdu connaissance.
Sentant que les choses prenaient une mauvaise tournure, le frère aîné de la jeune fille, qui l’avait accompagnée, l’a soustraite des mains du fqih et l’a transportée directement à l’hôpital Moulay Abdallah.
Accueillie en urgence, les médecins n’ont pu que constater son décès, suite à une hémorragie, mais n’ont pas voulu remettre le corps à sa famille, pour l’inhumation, à cause de leurs doutes sur les multiples hématomes couvrant son abdomen et d’autres parties de son corps.
Le médecin-chef de l’hôpital a eu la clairvoyance d’appeler la police judiciaire qui a ouvert une enquête sur instruction du parquet. Le fqih interpellé a nié dans un premier temps toute implication. Il a ensuite été confondu par les voisins et la vidéo d’une caméra située à l’entrée du bâtiment où la victime était allée consulter ce charlatan, qui confirment sa présence sur les lieux.
Le charlatan a été mis en garde à vue et devra être présenté à la justice incessamment.
T.J.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page