Maroc: un autre raqi arrêté pour abus sexuel

Le raqi de Berkane fait des émules. Et c’est à Dakhla, cette fois-ci, que les autorités compétentes ont interpellé un autre raqi qui abuserait sexuellement de ses “clientes”.

L’homme, marié, et une femme divorcée ont été arrêtés sous les chefs d’accusation d’adultère, de complicité et d’offense à la police judiciaire.

Cette affaire a éclaté lorsque la femme divorcée a déposé plainte auprès de l’arrondissement de police Al Massira. Elle y a expliqué qu’elle se trouvait dans un lieu, sis à Hay Salam, pour des séances de “roqya”. Le raqi, profitant de son évanouissement passager, aurait abusé d’elle. De plus, il l’aurait escroquée d’une grosse somme d’argent en lui promettant de lui procurer un contrat de travail dans un pays du Golfe.

Mais les investigations diligentées et l’interpellation du mis en cause ont révélé que la femme était consentante. De surcroît, ses relations sexuelles consenties avec le raqi avaient commencé alors qu’elle était encore mariée et se sont poursuivies après son divorce.

Le parquet général a donc ordonné sa détention provisoire avant que les deux mis en cause ne soient présentés devant la justice.

L.A et K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Sahara: le polisario accumule les gifles

Le haut responsable japonais a souligné que "le Japon croit que cette question [du Sahara] doit être résolue de manière pacifique à travers le dialogue entre les parties concernées".