Maroc: ses violeurs sont libérés, elle s’immole par le feu

Encore une immolation au Maroc. L’information sur ce drame a été rapportée par l’agence EFE et confirmée par l’AMDH (Association marocaine des droits humains).

Cette semaine, une jeune femme âgée d’une vingtaine d’année, Khadija, s’est immolée par le feu à Ben Guerir.

Elle avait été violée par plusieurs hommes, l’année dernière. Les viols avaient été filmés.

Selon l’AMDH, ces viols ont été commis dans un village entre Ben Guerir et Marrakech. Interpellés par la police, les agresseurs ont bénéficié d’une liberté conditionnelle «après l’intervention de personnes haut placées», indique l’AMDH.

Craignant que les hommes ne diffusent la vidéo, la jeune femme a donc choisi de s’immoler afin d’éviter de subir une humiliation. Elle a succombé à ses blessures après avoir été transportée à l’hôpital.

Le 9 avril dernier, l’affaire de Fatiha, une marchande ambulante qui s’est immolée par le feu à Kénitra, a fait beaucoup de bruit. C’était un acte de désespoir pour protester contre le comportement d’éléments des forces auxiliaires.

En mai, un homme s’est immolé par le feu à Taza, dans des circonstances assez obscures.

Lire aussi: Voilà pourquoi certains Marocains se suicident


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page