Maroc: risque-t-on une pénurie de blé ? Baitas répond

Le Maroc dispose d’un ensemble de mécanismes à même de renouveler et de consolider le stock national de blé, au moment où les prix de cette denrée connaissent une hausse sur les marchés mondiaux en raison de la conjoncture marquée par le conflit russo-ukranien, a affirmé, ce jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le gouvernement fournit un grand effort pour garantir l’abondance du blé et notamment le blé tendre qui entre dans la fabrication de la farine, a souligné Baitas qui s’exprimait lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du Conseil de gouvernement.

La subvention du gouvernement destinée à cette denrée vitale pour qu’elle arrive aux minoteries au prix de 260 DH le quintal a connu une forte augmentation, a-t-il fait savoir, précisant qu’elle est passée de 71 DH en janvier dernier à près de 200 DH le quintal actuellement.

Baitas a assuré que le gouvernement continuera de subventionner cette denrée essentielle dans le régime alimentaire national pour soutenir le pouvoir d’achat des citoyens, en dépit du coût élevé en raison de la conjoncture internationale actuelle.

Le Maroc s’approvisionne en cette denrée auprès de différents marchés, a indiqué le ministre, notant que le stock national de blé couvre près de quatre mois de consommation.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page