Maroc: Refoulée d’un hôpital, une femme accouche dans une voiture

C’est arrivé mardi dernier, la veille de la journée internationale de la femme. La dame avait été obligée de prendre la route pour Larache vu que le corps médical de l’hôpital de Ksar El Kébir avait refusé de l’admettre à l’hôpital, sous prétexte que le poids de son bébé nécessitait une césarienne impossible à effectuer sur place. En cours de route, elle a dû accoucher dans la voiture, avant de pouvoir atteindre l’entrée de la ville.

Son mari a décidé de protester devant les portes de l’hôpital local en dénonçant le traitement « humiliant » qu’a reçu son épouse de la part du corps médical. « On ignorait ce qu’on devait faire pour l’aider. C’était humiliant… Ma femme est restée attachée au bébé par le cordon ombilical jusqu’à ce qu’on ait pu atteindre l’hôpital de Larache », a déclaré Lahcen Qrora, le mari dépité.

Le couple a dû attendre quelques heures devant la porte de l’hôpital, avant que les responsables ne donnent finalement l’ordre de les laisser entrer. La femme, âgée de 33 ans et mère de deux autres enfants, a finalement pu recevoir les soins nécessaires à l’hôpital de Larache. « Le médecin m’a confirmé que le poids de mon bébé était normal et que j’aurais dû être admise à l’hôpital de Ksar El Kébir afin de pouvoir accoucher dans de bonnes conditions au lieu de mettre ma vie et celle de mon bébé en danger », a-t-elle confié.

Le mari a porté plainte contre les membres de l’équipe médicale de l’hôpital de Ksar El Kébir qui ont refusé (selon lui) de porter assistance à sa femme, mais continue de protester afin de « sensibiliser la population aux dangers encourus par les femmes enceintes et la maltraitance qu’elles subissent ».

J. B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page