Maroc: Prison ferme pour un salafiste accusé de viol sur mineure

Viol, incitation à la débauche sur mineure et adultère! Voici les trois chefs d’accusation qui ont valu cinq ans de prison ferme à Abdellah Alhamzaoui.

Il s’agit d’un salafiste, coordinateur du Comité de défense des détenus salafiste, condamné jeudi dernier par le tribunal de Salé et écroué à l’établissement pénitentiaire de la ville.

L’épouse du salafiste avait déposé plainte contre son mari pour infidélité et adultère, selon l’article consacré à cette affaire, dans l’édition de ce  week-end des 7 et 8 octobre du quotidien Al Ahdat Al Maghribia.

Des éléments de la gendarmerie se sont alors rendus à une maison, sise à Laayayda, et y ont découvert le coordinateur du Comité de défense des détenus salafistes dans une situation pour le moins compromettante, en galante compagnie. Celle d’une jeune fille qu’il avait réussi à séduire et qui était avec lui pour des relations sexuelles consenties.

La mineure a été entendue par la gendarmerie  et a avoué avoir été “draguée” par cet homme  dans le but de “coucher avec lui”. Les enquêteurs, d’après le quotidien, ont aussi fait entendre à l’individu l’enregistrement des SMS échangés entre la jeune fille et lui en vue du rendez-vous galant. Ce qui a finalement conduit l’homme à la prison, au lieu du septième ciel illicite escompté!

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Accidents sur nos routes: jusqu’à quand ?

Les accidents de la circulation font 10 morts et 33 blessés graves par jour au Maroc.