Maroc : pourquoi les cadres de la Santé sont en colère

La Fédération nationale de la Santé a décidé l’organisation de nombreux sit-in, ce mardi, sur les lieux de travail du personnel médical et paramédical.
Elle invoque comme raison de ces manifestations »le flagrant laxisme dont sont victimes les ressources humaines du secteur sanitaire en ces temps de pandémie ».
Dans ce cadre, Mohamed Ben Tayeb a déclaré à Le Site info que les sit-in organisés sont une réponse à la « fuite en avant » du ministre de la Santé qui s’obstine à ne pas ouvrir un dialogue « sérieux ».
Le membre du Bureau de la Fédération nationale de la Santé et coordinateur de la Commission nationale des infirmiers et techniciens du ministère de la Santé a ajouté que « les décisions prises unilatéralement par le ministre et sa fermeture de toutes les portes du dialogue sont la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ».
Et notre interlocuteur de préciser que le ministre de la Santé s’est réuni avec tous les syndicats, la semaine dernière. »Cependant, il a voulu nous imposer des décisions impossibles à accepter et à mettre en oeuvre, sauf dans son esprit », selon les dires de Ben Tayeb.
Le membre du Bureau de la Fédération nationale de la Santé et coordinateur de la Commission nationale des infirmiers et techniciens du ministère de la Santé a également souligné que les manifestations de ce mardi sont « l’étincelle d’une bataille ouverte ».
L’objectif de ce bras de fer est de parvenir à des négociations véritables, « dans le cadre d’un dialogue social concernant le cahier revendicatif  de toutes les composantes du secteur de le la Santé », a-t-il conclu.
Larbi Alaoui (avec Rim Tbiba)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus: le Maroc enregistre 2444 nouveaux cas ce dimanche

Deux mille quatre cent quarante-quatre (2.444) nouveaux cas d'infection au coronavirus (Covid-19) et 1.441 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, a annoncé dimanche, le ministère de la Santé.